Manifesto & Convictions

“ Avec l’expérience, nous croyons franchement
 que la considération de l’autre contribue
 à de meilleures décisions. ”

Iddest-Agora-500x400-miroir

La concertation est devenue, dans notre quotidien, un mot galvaudé qui revêt stratégiquement des objectifs ou enjeux très variés. On concerte pour presque tout, depuis un plan social, jusqu’à l’installation d’une machine à café… La confusion est réelle, dans le langage courant, entre information, communication, consultation, concertation, médiation, négociation, co-construction, codécision.

“ La concertation publique est un exercice
précis et cadré. ”

Si la concertation publique fut initialement promue de manière militante, il est primordial de la considérer désormais transverse et permanente dans le management d’un projet, au même titre que la qualité il y a quelques décennies.

“ L’intervention de tiers extérieurs en concertation est un facteur déterminant positif dans la prise de décisions. ”

Quel que soit l’objet ou le programme / politique mis en débat, quel que soit son niveau de technicité, notre conviction, au sein d’IDDEST, est que confronter les perceptions, inquiétudes ou suggestions des citoyens contribue à la crédibilité et l’ancrage d’un projet. Les réactions d’un territoire, d’un groupe de riverains, d’une branche professionnelle ou d’un habitant ne peuvent que faire progresser le processus de décision, à la condition de principes partagés, de transparence sur les intentions de chacun, d’argumentation et non d’intimidation.

“ Pas de concertation sans principes partagés
de transparence sur les intentions
et de liberté d’argumentation.”

Notre expérience de plus de 15 ans montre que l’intervention de tiers extérieurs, est un ingrédient précieux pour la prise de la « meilleure décision ».
C’est dans cet esprit que nous travaillons pour le compte de maîtres d’ouvrage dans le cadre de débats publics ou de concertations dites volontaires (collectivités, associations, fédérations…).

Accompagner avec énergie
et humilité

Nous concevons le rôle des équipes d’iddest comme celui d’un accompagnement de votre projet, mettant à profit notre écoute (notre position externe autorise régulièrement nos interlocuteurs à être plus loquaces, à s’exprimer plus librement).

Nous apprécions pouvoir dire que nous « faisons équipe » avec vous, partageant les fondements de votre stratégie, révélant ou accentuant des arguments variés, les resituant dans votre contexte. Le tout avec enthousiasme et énergie.

 
 

“ Iddest : un acteur discret, neutre...
Et déterminant. ”

Nous savons garder notre place sans nous substituer à quiconque, exerçant notre métier avec discrétion, confidentialité et humilité.

La concertation :
un sas bien nécessaire

Si la concertation accompagne tout le cheminement d’un projet, les temps forts sont comme un sas dans lequel rentre la définition d’un projet et duquel ressortent des transformations.

Certains pionniers de ces processus revendiquent qu’on « ne sort pas indemne d’une concertation ». Sans vouloir effrayer quiconque, qu’il s’agisse du projet lui-même, de l’approche qu’en ont ses porteurs, ou de la perception que peuvent en avoir certaines parties prenantes, la confrontation d’avis est par définition délicate à anticiper.

L’imprévu se traduit parfois par l’apparition de points durs, de compromis favorables, de modifications des moyens sans changer l’objectif final. Ces situations sollicitent l’écoute, l’intuition, l’empathie, la réactivité dans un esprit constructif et bienveillant.


 

“ Confrontation d’avis, émergence de points durs, de solutions alternatives : la concertation impose un regard ouvert et constructif. ”

Sans être naïfs, nous pouvons affirmer que ces temps d’échanges nourrissent le projet, lui font gagner de la cohérence, préparent son intégration sur le territoire, favorisent une implication plus large des acteurs locaux. Parfois les projets sont abandonnés et, là encore, nous pouvons le traduire par un gain de temps et d’investissement car la concertation n’est pas vraisemblablement l’origine de la renonciation mais le révélateur.

“ Si un projet est technique,
la concertation et le dialogue avec les parties prenantes le rendent sociotechnique. ”

Fermer le menu